Plan Agricole par région - Région Oriental


II. Ambitions du Plan Maroc Vert dans la Région

La déclinaison du Plan Maroc Vert (PMV) en Plan Agricole Régional (PAR) de l'Oriental a pris en considération :
- Les objectifs du PMV.
- Les réalisations actuelles en matière de production agricole, de valeur ajoutée et d'emploi créé par l'activité agricole dans la Région.
- Les gaps en terme de gain de productivité.
- Les possibilités de commercialisation de la production sur le marché local et à l'export.
- Les conditions du milieu notamment les ressources en eau qui sont en régression continue, le climat et les sols.
- Les contrats programmes déjà signés entre l'Etat et l'interprofession.

Ainsi, les filières de production végétales retenues dans le Plan Agricole Régional sont les agrumes, l'olivier, la vigne, l'amandier, les dattes , les céréales, le sucre et le maraîchage.

Pour la production animale, les filières retenues sont le lait, les viandes rouges ovines, les viandes rouges bovines, l'aviculture et l'apiculture.
Les objectifs globaux escomptés du Plan Agricole Régional portent sur l'augmentation des niveaux de production des différentes filières sus citées, l'amélioration de la qualité et des conditions de commercialisation de la production, l'amélioration des niveaux de valorisation de l'eau d'irrigation, la création de l'emploi et l'amélioration des revenus de la population rurale.

Pour réaliser ces objectifs au terme du Plan Agricole Régional, 60 projets potentiels sont identifiés et évalués dont 41 projets potentiels ‘'type Pilier I'' et 19 projets "type pilier II" en plus de 17 projets transverses.

Les grandes ambitions très caractéristiques de la région sont :

Pilier I : Développement des spéculations à haute valeur ajoutée à savoir : les agrumes, le maraîchage, l'olivier, les viandes rouges et le lait.
Pilier II : Réalisaion des projets d'agriculture solidaire dont en particulier la reconversion des céréales en olivier et en amandier, ainsi que la valorisation des produits de terroirs notamment, les nèfles de Zegzel , les truffes du désert, les caprins de Talsint...

II.3. PROJETS POTENTIELS PILIER I

II.3.1. Objectifs de productions végétales



• L'intensification et l'augmentation de la superficie des agrumes pour améliorer à terme la production agrumicole de 164 % au niveau des zones à haut potentiel de production (périmètre de grande hydraulique et ce à travers l'accélération du rythme de rajeunissement des vergers et d'équipement en irrigation localisée
• L'intensification de la production oléicole, l'extension des superficies oléicoles et amélioration de la qualité de l'huile d'olive au niveau de l'ensemble de la région, principalement au niveau des zones bour de la province de Nador en vue d'augmenter à terme la production oléicole de 360 %.
• L'intensification de la viticulture et l'extension des superficies notamment sous serres pour améliorer la production de près de 28 %.
• Création de nouvelles palmeraies suite à la mise en eau du barrage Sfessif et amélioration de la qualité des dattes.
• L'intensification de la production maraîchère, principalement la pomme de terre en vue d'augmenter à terme la production maraîchère de 53%.
• Le maintien de la superficie de la betterave à sucre à un niveau de 5 000 Ha annuellement et L'intensification de la production.
• Réduction des superficies de céréales en bour, tout en améliorant la productivité et en augmentant annuellement le programme de multiplication des semences au niveau des périmetres de grande hydraulique.

Les niveaux de production escomptés restent limités par rapport aux ambitions de la Région en raison du caractère structurel de la sécheresse et la régression continue des ressources en eau de surface et souterraines.

II.3.2. Projets potentiels pilier I par filière de production végétale

a. Agrumes



b. Olivier



c. Vigne



d. Dattes



e. Céréales



f. Sucre



g. Maraîchage



II.3.3. Objectifs de Productions animales



• Au terme du PAR, la production des viandes rouges ovines sera augmentée de 43 % grâce aux efforts visant l'amélioration des parcours et le développement de l'élevage ovin notamment au niveau des hauts plateaux de l'Oriental.
• La production laitière sera multipliée par 1,3 à terme à travers l'amélioration génétique du cheptel bovin, l'amélioration des rendements des cultures fourragères et du taux de couverture vaccinale.
• La production des viandes rouges bovines sera améliorée de 13 % par des programmes d'engraissement des bovins.
• La production des viandes blanches sera améliorée à terme de 71 % notamment par la mise en place d'abattoir avicole moderne.
• La production de miel sera multipliée par 6 à terme notamment par la constitution de ruchers d'élevage sélectionnés.

II.3.4. Projets potentiels pilier I par filière de production animale

a. Viandes rouges ovines



b. Lait



c. Viandes rouges bovines



d. Viandes blanches



e. Miel



II.4. PROJETS POTENTIELS PILIER II

La mise en oeuvre du Pilier II du Plan Maroc Vert revêt une importance stratégique pour le pays. Aider des centaines de milliers de paysans, particulièrement des régions montagnardes et oasiennes, à accéder à l'économie marchande dans les meilleurs délais et dans les meilleures conditions, en créant une forte valeur ajoutée tout en assurant une bonne gestion des ressources naturelles représente un véritable challenge pour l'Etat. En effet, il ne s'agit pas seulement de mobiliser les moyens financiers nécessaires mais aussi et surtout d'être en mesure d'animer et d'accompagner de façon raisonnée et efficace cette révolution économique, sociale et culturelle. La mise en oeuvre devra permettre de relever six défis majeurs:
• Valoriser l'agriculture (SAU) ainsi que toutes les ressources pastorales et végétales de l'espace agraire naturel, (hors SAU) qui représentent une part importante des revenus des exploitations en montagne,
• Valoriser les atouts des territoires et les possibilités de marché et de diversification des activités génératrices de revenus (produits de qualité, filières spécifiques, agrotourisme, écotourisme, etc.) et permettre l'accès au marché et la montée d'échelle économique,
• Permettre l'autonomisation des acteurs et l'émergence de dynamiques cumulatives et pérennes de développement agricole des exploitations et territoires,
• Assurer un service environnemental en donnant les moyens aux agriculteurs et leurs communautés de gérer durablement les ressources naturelles, celles-ci étant reconnues comme des «biens publics»,
• Anticiper l'adaptation au changement climatique et, en particulier, les modifications probables de la géographie agricole à l'horizon de 2 -3 décennies,
• Développer des synergies avec les autres politiques contribuant au développement rural intégré pour améliorer le niveau de développement humain des populations des aires marginalisées, réduire leur taux de pauvreté et prendre en considération l'inévitable décharge d'un surplus de population, de préférence dans les bourgs ruraux et les villes intermédiaires.

II.4.1. Objectifs de productions végétales



Reconversion de la superficie des céréales dans les plaines et les zones de piémonts à travers l'extension de l'arboriculture fruitière notamment, l'olivier et l'amandier.
• Réhabilitation du patrimoine phoenicicole et extension des superficies au niveau des anciennes palmeraies de Figuig.

II.4.2. Projets potentiels pilier II par filière de production végétale

a. Olivier



b. Amandier



c. Dattes



d. Néflier (produit de terroir)



e. Truffes (produit de terroir)



II.4.3. Objectifs de productions animales



• Intensification de la production des viandes ovines.

II.4.4. Projets potentiels pilier II par filière de production animale

a. Viandes rouges ovines



b. Caprin (produit de terroir)



II.5. PROJETS ET ACTIONS TRANSVERSES

Les projets potentiels Pilier I et Pilier II sont accompagnés de projets et actions transverses à savoir :



(*) Le montant réservé au PNEEI a été réparti au niveau des filières de production végétales dans le périmètre de grande hydraulique